Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

.

get-attachment

Recherche

Présentation

Etre Jeunes Actifs dans le Val-de-Marne, c’est porter un regard nouveau sur les dossiers qui conditionnent l’avenir de notre département, et plus largement l’avenir de la France et de l’Europe parce qu’il convient parfois de changer d’échelle, de perspective sur les problèmes de notre société pour trouver des solutions, explorer de nouvelles contrées et assurer leur mise en œuvre avec de nouvelles méthodes.

C’est une manière radicalement différente de faire de la politique que nous souhaitons fonder ensemble ; une pratique politique où l’émetteur d’une idée cesse d’être jugé en fonction de son âge ou de sa classe sociale, mais en fonction de sa pertinence.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe UMP 94

Responsable des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Trombinoscope

trombi JA der

22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 16:39

ja 2015

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:00

evenement

 

Du vendredi 28 (20 h) au samedi 29 novembre (20 h), les 268 341 adhérents de l’UMP à jour de cotisation (la liste électorale est constituée des adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014) voteront pour choisir le prochain président de l’Union. Ce sera un moment important pour la vie du parti qui doit permettre d’ouvrir une nouvelle ère dans l’histoire de notre famille politique.

 

Ce sera aussi un moment décisif pour notre pays, car, dans cette période de chaos gouvernemental et de crise politique et économique profonde, de l’avenir de l’UMP dépend aussi en partie l’avenir de la France.


La fin de la campagne officielle du premier tour est fixée au jeudi 27 novembre 2014 à minuit. Il y a trois candidats : Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton.

 

ump3


- Du vendredi 28 novembre 2014 (20 heures) au samedi 29 novembre 2014 (20 heures) : premier tour de l’élection du président de l’Union, vote des adhérents par voie électronique, dépouillement dès la clôture du vote, puis proclamation des résultats par la Haute Autorité après examen des réclamations et annonce des deux candidats restant en lice pour le second tour si aucun n’a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour.


- Jeudi 4 décembre 2014 (minuit) : fin de la campagne officielle du second tour.


- Du vendredi 5 décembre 2014 (20 heures) au samedi 6 décembre 2014 (20 heures) : second tour de l’élection du président de l’Union, vote des adhérents par voie électronique, dépouillement dès la clôture du vote et proclamation des résultats par la Haute Autorité après examen des réclamations.


Le scrutin étant électronique, les électeurs pourront choisir de voter :


- «à distance» depuis l'ordinateur de leur choix, y compris en connexion 3G par le biais d'un téléphone portable ou d'une tablette


ou


«sur place» depuis un ordinateur mis à disposition dans les bureaux de votes ouverts sur décision des Fédérations départementales de l'Union (voir ci-dessous pour le Val-de-Marne).

 

liste

Pour ce faire, chaque adhérent en mesure de voter a reçu son code personnel et son mot de passe qui lui permettront d’accéder au site électronique de vote. Il appartiendra à chacun de composer ensuite son numéro d’adhérent qui figure sur la carte de l’UMP et de voter.


Le dépouillement du scrutin en vue de l'élection du Président de l'Union sera exclusivement opéré sur une base nationale.

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 16:52

La France dans l’Europe…

 

creteil8

 

A l’initiative de Vanessa Dupuis, co-responsable des Jeunes Actifs UMP de Créteil, Constance Le Grip, députée UMP-PPE européenne d’Ile-de-France, Céline Martin, secrétaire départementale adjointe UMP 94, responsable départementale des Jeunes Actifs 94 et adjointe au maire de Vincennes, ainsi que Thierry Hebbrecht, conseiller municipal et président du groupe d’opposition UMP au conseil municipal de Créteil, délégué UMP de la 2e circonscription du Val-de-Marne, ont participé à une réunion-débat ayant pour thème : la France dans l’Europe.

 

Constance Le Grip est députée au Parlement européen depuis le 10 février 2010, date à laquelle elle a succédé à Michel Barnier, nommé Commissaire européen au Marché intérieur et aux services. Elle fut ensuite réélue lors des élections européennes de mai 2014 sur la liste d’Alain Lamassoure où elle figurait en 4e position. Elue dans l’euro circonscription d’Ile-de-France, elle appartient au Groupe PPE (Parti Populaire Européen) du Parlement européen et est membre du Conseil National de l’UMP ainsi que du Haut Conseil de l’UMP.

 

Au Parlement européen, elle est Vice-Présidente de la Délégation française du Groupe PPE, membre titulaire de la commission des Affaires constitutionnelles (AFCO), membre de la commission des Affaires juridiques (JURI), membre de la commission des Droits de la Femme (FEMM) où elle est également coordinatrice pour le Groupe PPE, membre de la délégation pour les relations avec la République populaire de Chine et membre de la délégation pour les relations avec le Canada.

 

Rappelons que Constance Le Grip se veut une élue européenne très à l’écoute des Franciliens et tout particulièrement des Val-de-Marnais à la rencontre desquels elle va régulièrement comme l’a souligné Céline Martin. Rappelons également que l’élue vincennoise, qui fut co-listière de Constance Le Grip sur la liste conduite par Michel Barnier en 2009, fut durant la précédente mandature l’animatrice d’un blog particulièrement actif dédié à l’actualité européenne sur le thème «Construisons ensemble une Europe plus proche du citoyen».

 

creteil4

 

Après une présentation du fonctionnement des instances européennes et notamment du Parlement, le débat, nourri par les questions du public a d’abord permis d’évoquer la perte d’influence de la France au sein de l’Union Européenne, une situation que la délicate nomination de Pierre Moscovici au poste de Commissaire européen des Affaires économiques, conjuguée avec l’impossibilité pour notre pays a tenir ses engagements dans le domaine de la réduction e son déficit budgétaire ne sont pas pour améliorer.

 

Puis les participants ont évoqué tour à tour la situation de l’élargissement de l’Union Européenne vers les anciens pays de la sphère soviétique, notamment la Hongrie et peut être l’Ukraine, la nature des relations entre l’Europe et la Chine avant de s’intéresser au problème et aux tensions grandissantes posés par les flux migratoires auxquels l’Europe doit faire face. Un dossier dont Constance Le Grip estime qu’il sera «le dossier politique» de cette mandature 2014-2019.

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 09:38

Ne nous trompons pas d’élection…

 

ump3

 

La vie de l’UMP et de ses militants va être ponctuée dans les prochains jours puis dans les prochains mois par deux événements : d'une part l'élection d'un président à la tête du mouvement ; d'autre part la perspective d'une primaire pour désigner un candidat à la présidentielle de 2017. Mais chaque chose en son temps !

 

Premier événement attendu, l'élection d'un successeur à Jean-François Copé et au remplacement de Luc Chatel qui dirige actuellement l'UMP par intérim.

 

Cette élection aura lieu les 29 novembre et 6 décembre, par vote électronique. Elle est réservée aux adhérents du parti à jour de leur cotisation. Selon la haute autorité du parti, l'UMP comptait, en août, 268 341 adhérents.

 

Ces militants voteront pour élire un président à la tête de l’UMP dès lors qu’ils sont à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014.  

 

Pour se présenter, chaque candidat doit s'assurer du parrainage de 1 % du total des adhérents, soit 2 681 (répartis sur 15 fédérations au moins), et de 13 parlementaires.

 

Aujourd’hui, trois candidats sont connus :

 

• Nicolas Sarkozy. L'ancien président a effectivement annoncé dans un message publié sur Facebook voici quelques jours qu'il avait décidé de se mêler à la bataille. Il promet «de transformer l'UMP de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d'un nouveau et vaste rassemblement qui s'adressera à tous les Français, sans aucun esprit partisan, dépassant les clivages traditionnels».

 

• Bruno Le Maire. Ancien ministre, ancien proche de Dominique de Villepin, Bruno Le Maire s'est lancé tôt dans la bataille de la présidence. Il promet de «faire de l'UMP un parti digne et crédible», en consultant plus souvent les militants ou en mettant en place des appels d'offres, par exemple.

 

• Hervé Mariton. Représentant des courants proches de La Manif pour tous, le député de la Drôme promet lui aussi «démocratisation» du parti et recours accru au vote, ainsi qu'une ligne «clairement à droite». Il se veut «libéral» économiquement et «conservateur» sur le plan des mœurs.

 

Comment se déroule le scrutin ?

 

Pour réduire les risques d’erreur et éviter les interminables files d'attente vues devant certains bureaux en 2012, les instances dirigeantes du parti ont opté pour un scrutin électronique (un système qui a fait ses preuves lors du vote interne sur les statuts du parti en 2013) et une interdiction du vote par procuration.

 

Les électeurs recevront par courrier un code d'accès et un mot de passe. A partir du vendredi 28 novembre à 20 heures et durant 24 heures, ils pourront ensuite voter «depuis l'ordinateur de leur choix, y compris en connexion 3G par le biais d'un téléphone portable ou d'une tablette», précise le guide électoral du scrutin. Des ordinateurs seront également mis à disposition dans les permanences des fédérations.

 

Quand aura lieu le dépouillement ?

 

Dès la clôture des votes, soit le samedi 29 novembre à 20 heures. Si aucun candidat n'obtenait la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, il y en aura un second sept jours plus tard, le 6 décembre.

 

C'est la Haute autorité qui proclamera, après examen des réclamations, les résultats définitifs du ou des deux tours de scrutin.

 

Le 29 novembre - et éventuellement le samedi 6 décembre si nécessaire - ne nous trompons pas d’élection : le scrutin à pour but de désigner LE PRESIDENT DE L’UMP et rien d’autre !

 

Pour ce qui concerne la primaire pour désigner le candidat UMP à la présidence de 2017, elle se déroulera ultérieurement, probablement vers la fin 2015.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe de l’UMP

Responsable départementale des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 09:16

invi Vanessa

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 17:45

déficit

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:51

Haute Autorité de l'Union : guide électoral

 

En application de l’article 27, paragraphe 2, du Règlement intérieur de l’Union, la Haute Autorité de l’Union rend public le Guide électoral qu’elle a établi et adopté lors de sa réunion du 26 août 2014 : « y figurent notamment le nombre minimum d’adhérents ainsi que le nombre minimum de parlementaires requis pour la présentation d’un candidat, les droits et obligations des candidats et les modalités d’organisation du scrutin ».

 

Concernant la liste électorale

 

En application de l'article 24, paragraphe 6, du Règlement intérieur de l'Union, la Haute Autorité de l'Union a arrêté, après l'avoir contrôlée, la liste électorale en vue du Congrès extraordinaire 2014 à l'occasion duquel sera organisée l'élection du prochain Président de l'Union. Conformément à l'article 3, paragraphe 1, du Règlement intérieur de l'Union, figurent sur la liste électorale les adhérents à jour de cotisation au 31 décembre ou au 30 juin précédant le scrutin.

 

Le scrutin se déroulant le 29 novembre et, le cas échéant, le 6 décembre 2014, la liste électorale est constituée des adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014. Contrôlée et arrêtée par la Haute Autorité de l’Union, elle est composée de 268 341 adhérents.

 

Concernant les parrainages

 

Aux termes de l’article 24, paragraphe 3, du Règlement intérieur de l’Union, « Chaque déclaration de candidature est accompagnée, d’une part, de la présentation d’au moins 1 % d’adhérents à jour de cotisation, répartis sur au moins 15 Fédérations départementales différents, sans que plus d’un dixième des signataires de la présentation puissent être adhérents d’une même Fédération et, d’autre part, de la présentation d’au moins 5 % des parlementaires issus de l’Union, à jour de cotisation ».

 

1. La Haute Autorité a constaté que l’UMP comptait, sur la base de la liste consolidée d’adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014, dont ont été retranchés les parlementaires qui constituent un collège de « parrains » distinct, 268 080 adhérents susceptibles de parrainer un candidat.

 

Chaque candidat devra donc être parrainé, lors du dépôt de sa candidature, par un nombre d’adhérents équivalent au moins à 1 % des 268 080 adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014, soit 2 681 adhérents répartis sur au moins 15 Fédérations départementales différentes, sans que plus d’un dixième des signataires de la présentation puissent être adhérents d’une même Fédération, soit 268 adhérents.

 

Il est rappelé que les adhérents de la Fédération des Français établis hors de France sont réputés être adhérents d’une même Fédération départementale.

 

2. La Haute Autorité a constaté que l’UMP comptait, sur la base de la liste consolidée d’adhérents au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014, 261 parlementaires issus de l’Union à jour de cotisation. Chaque candidat devra donc être parrainé, lors du dépôt de sa candidature, par un nombre de parlementaires issus de l’Union équivalent au moins à 5 % des 261 parlementaires issus de l’Union à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014, soit 13 parlementaires issus de l’Union. La liste des parlementaires susceptibles de parrainer un candidat est accessible sur le site de l’UMP http://www.u-m-p.org/congres-2014/liste-des-parlementaires-pouvant-parrainer

 

Les formulaires officiels de parrainage seuls autorisés sont accessibles sur le site de l’UMP http://www.u-m-p.org/congres-2014/formulaires-de-candidature-et-de-parrainage

 

Un adhérent ou un parlementaire ne peut parrainer qu’un seul candidat.

 

La date limite de dépôt auprès de la Haute Autorité des déclarations de candidatures accompagnées des formulaires de parrainage des candidats est fixée au mardi 30 septembre 2014 à 20 heures, heure de métropole. En application de l’article 24, paragraphes 1 et 5, du Règlement intérieur, la Haute Autorité rendra publique mercredi 15 octobre 2014, après vérification de la validité des candidatures, la liste des candidats à l’élection du Président de l’Union.

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 08:16

vacances ja

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 08:56

CP JA

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 17:35

Résultats des élections européennes

dans le Val-de-Marne

 

1

 

 

Ce dimanche 25 mai, près de 12 millions d'habitants résident en Île-de-France étaient appelés à désigner les 15 eurodéputés qui représenteront la circonscription regroupant l'Ile-de-France et les Français de l'étranger au sein du Parlement européen pour la période 2014-2019.


Les quatre eurodéputés élus au titre de la liste UMP en Ile-de-France sont (de droite à gauche sur notre photo), Rachida Dati, Alain Lamassoure, Philippe Juvin et Constance Le Grip.


Les résultats pour le département du Val-de-Marne s'établissent comme suit :

 

Nombre inscrits : 782 752

Votants : 318 529 soit 40,69 %

Blancs : 5 673 soit 0,72 %

Nuls : 3 536 soit 0,45 %

Exprimés : 309 320

 

REGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (M. Vincent LE SCORNET)

40 voix soit 0,01 %

 

NOUS CITOYENS (Mme Isabelle BORDRY)

4 338 voix soit 1,40 %

 

EUROPE SOLIDAIRE (M. Balié TOPLA)

493 soit 0,16 %

 

LISTE EUROPE ECOLOGIE (M. Pascal DURAND)

29 937 soit 9,68 %

 

EUROPE DECROISSANCE (M. Julien VOLGANLI)

163 voix soit 0,05 %

 

CANNABIS SANS FRONTIERES STOP LA PROHIBITION

(M. Farid GHEHIOUECHE)

364 voix soit 0,12 %

 

POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE

AVEC ALAIN LAMASSOURE (M. Alain LAMASSOURE)

62 304 voix soit 20,14 %

 

PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (Mme Hélène FEO)

50 voix soit 0,02 %

 

POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L'EUROPE

(M. Christophe PAILLARD)

60 voix soit 0,02 %

 

ENSEMBLE POUR UNE EUROPE EQUITABLE (M. Francis MBELLA)

109 voix soit 0,04 %

 

UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (Mme Marielle DE SARNEZ)

35 166 voix soit 11,37 %

 

ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE ÉQUITABLE POUR L'EUROPE

(Mme Laure PATAS D'ILLIERS)

389 voix soit 0,13 %

 

COMMUNISTES (M. Jean GRIMAL)

83 voix soit 0,03 %

 

DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTÈME, NI EXTRÊMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (M. Dominique JAMET)

12 191 voix soit 3,94 %

 

CITOYENS DU VOTE BLANC (M. Stéphane GUYOT)

2 739 voix soit 0,89 %

 

FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE

(Mme Caroline DE HAAS)

1 080 voix soit 0,35 %

 

ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (M. Jean Marc GOVERNATORI)

6 316 voix soit 2,04 %

 

CHOISIR NOTRE EUROPE (Mme Pervenche BERÈS)

44 820 voix soit 14,49 %

 

STOP A L'EUROPE DE LA FINANCE-L'HUMAIN D'ABORD !

FRONT DE GAUCHE (M. Patrick LE HYARIC)

28 400 voix soit 9,18 %

 

DÉMOCRATIE RÉELLE (M. Antoine MAYEROWITZ)

89 voix soit 0,03 %

 

POUR UNE EUROPE LIBRE (Mme Magali LE PAPE)

338 voix soit 0,11 %

 

UPR-IDF (M. François ASSELINEAU)

1 886 voix soit 0,61 %

 

L'EUROPE DE MARRAKECH À ISTANBUL (M. Gaspard DELANOË)

14 voix soit 0 %

 

LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS

(Mme Nathalie ARTHAUD)

2 917 voix soit 0,94 %

 

EUROPIRATES D'IDF (Mme Véronique VERMOREL)

1 589 voix soit 0,51 %

 

NOUVELLE DONNE (M. Pierre LARROUTUROU)

9 701 voix soit 3,14 %

 

EUROPE CITOYENNE (Mme Corinne LEPAGE)

7 040 voix soit 2,28 %

 

PARTI EUROPÉEN (M. Louis DE GOUYON MATIGNON)

71 voix soit 0,02 %

 

FORCE VIE (Mme Christine BOUTIN)

2 461 voix soit 0,80 %

 

LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE

(M. Aymeric CHAUPRADE)

51,114 voix soit 16,52 %

 

POUR UNE EUROPE DES TRAVAILLEURES ET DES PEUPLES, ENVOYONS VALSER L'AUSTÉRITÉ ET LE GOUVERNEMENT !

(M. Olivier BESANCENOT)

3 058 voix soit 0,99 %

Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article