Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

get-attachment

Recherche

Présentation

Etre Jeunes Actifs dans le Val-de-Marne, c’est porter un regard nouveau sur les dossiers qui conditionnent l’avenir de notre département, et plus largement l’avenir de la France et de l’Europe parce qu’il convient parfois de changer d’échelle, de perspective sur les problèmes de notre société pour trouver des solutions, explorer de nouvelles contrées et assurer leur mise en œuvre avec de nouvelles méthodes.

C’est une manière radicalement différente de faire de la politique que nous souhaitons fonder ensemble ; une pratique politique où l’émetteur d’une idée cesse d’être jugé en fonction de son âge ou de sa classe sociale, mais en fonction de sa pertinence.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe UMP 94

Responsable des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Trombinoscope

trombi JA der

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 15:10

Où va la France ?

 

portrait newLe taux de chômage a augmenté de 0,5 % en juin (15 000 personnes de plus !) et a bondi de 11,2 % entre juin 2012 et juin 2013. Et encore, on ne parle pas du nombre de demandeurs d'emplois qui ne se sont pas actualisés. Ils étaient plus de 36 000 en mai. Et qui parle de l'accumulation du flot de chômeurs en fin de droit ?


Ces derniers jours, le Président de la République semble avoir découvert que des centaines de milliers d'offres d'emploi restent non pourvues dans les domaines de la maintenance industrielle, de la production en plasturgie, de la conduite de systèmes…


Sa réponse face à cette situation catastrophique de l’emploi ? Former 30 000 demandeurs d'emplois. Lesquels ? A quels métiers ? Sur combien de temps ? Avec quels moyens financiers et quels opérateurs ? On ne gouverne pas à coup de slogans.


Enfermer dans ses promesses électorales, François Hollande continue de s’enfoncer dans un discours irréaliste et irresponsable car lancer des formations sans réformer le système français de la formation professionnelle dont l'efficacité n'a jamais été évaluée, prévoir 30 000 places de formation sans concertation avec les entreprises et sans orientations stratégiques sur l'industrie de demain… Tout cela n'est que du court terme et de la communication politique.


Chacun le sait - sauf François Hollande - que la seule manière de créer de l'emploi durablement, c'est la croissance. La croissance passe par les entreprises : avoir le courage de stopper les impôts qui pleuvent comme celui sur les appareils connectés et baisser les charges qui pèsent sur le travail.


Depuis plus d’un an, la présidence «normale» de François Hollande entraîne la France sur une voie du déclin avec des décisions politiques rejetées par une majorité de nos concitoyens et qui vont remettre en cause les fondements même de notre société :


- Des décisions en matière économique avec une fiscalité galopante qui s'alourdira encore en 2014 d'au moins 6 milliards. Les prélèvements obligatoires représentent aujourd'hui 46% du PIB, les dépenses publiques 56% de la richesse nationale. A l'inverse de l'ensemble des autres pays de poids économique comparable, la France continue d'augmenter sa fiscalité, son endettement et ses dépenses publiques : il s'agit là d'une volonté affichée de socialiser l'économie française avec pour conséquences la rupture de la confiance, la baisse de la compétitivité et l'augmentation massive du chômage. Le décrochage économique de notre pays nous guette : il pourrait être cette fois-ci irrémédiable ;


- Des décisions en matière sociétales très contestables qui heurtent la majorité de nos concitoyens mais qui ne sont pas le fruit du hasard. Ces "réformes", comme le mariage gay, procèdent de lobbys bien organisés, à l'œuvre au sein des partis de gauche et qui ont imposé leurs vues. La faiblesse de l'exécutif leur a ouvert un boulevard qu'ils exploitent dans leur volonté de transformer irrémédiablement la société actuelle : ils sont déjà prêts pour imposer demain le droit de vote des étrangers, dans une tentative dérisoire pour ressouder la majorité actuelle sur des faits sociétaux ;


- Des décisions en matière de sécurité qui relèvent à nouveau de l'angélisme, si cher au Gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Il aura fallu un terrible accident à Brétigny et une flambée de violence à Trappes pour que le Gouvernement retombe dans la politique de l'excuse permanente. Là également, et malgré les rodomontades médiatiques de Manuel Valls, la gauche a capitulé face aux lobbys qui sont à l'œuvre pour «détricoter» petit à petit les valeurs de la République.


Ne nous trompons pas : il s'agit bien d'une vraie révolution pernicieuse que la gauche veut imposer sans en avoir la légitimité des urnes.


Notre devoir est donc de résister à cette entreprise de démolition qui ne veut pas dire son nom !

Céline Martin

 

Secrétaire départemental adjoint UMP 94

Responsable départemental Jeunes Actifs 94

Adjoint au maire de Vincennes

Partager cet article

Repost 0
Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article

commentaires