Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

get-attachment

Recherche

Présentation

Etre Jeunes Actifs dans le Val-de-Marne, c’est porter un regard nouveau sur les dossiers qui conditionnent l’avenir de notre département, et plus largement l’avenir de la France et de l’Europe parce qu’il convient parfois de changer d’échelle, de perspective sur les problèmes de notre société pour trouver des solutions, explorer de nouvelles contrées et assurer leur mise en œuvre avec de nouvelles méthodes.

C’est une manière radicalement différente de faire de la politique que nous souhaitons fonder ensemble ; une pratique politique où l’émetteur d’une idée cesse d’être jugé en fonction de son âge ou de sa classe sociale, mais en fonction de sa pertinence.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe UMP 94

Responsable des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Trombinoscope

trombi JA der

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 16:24

L’industrie créatrice d’emplois

 

sebastienLa dégradation de la situation économique de notre pays, où le déficit de notre balance commerciale atteint 61,2 milliards d’euros en 2013 montre le problème de compétitivité de nos entreprises. Comme l’a fait le rapport Gallois, il nous faut remettre l’industrie au cœur du débat et de l’action.

 

La France doit faire sa nouvelle révolution industrielle, en incitant les entrepreneurs à investir pour moderniser leurs outils de production. Des usines Françaises sont aujourd’hui encore équipées de machines datant du Plan Marshall or si nous voulons concurrencer les pays ou la main d’œuvre est moins cher, il nous faut « Robotcaliser ».

 

Nous devons automatiser notre parc de machines pour réduire la part de main d’œuvre dans le coût de production. Contrairement aux idées reçues et défendues par :

 

- des syndicats intellectuellement malhonnêtes, préférant saborder leur outil de travail plutôt que de l’adapter.

 

- des industriels inféodés aux lois de la finance ayant ainsi qu’une vision du profit et non …

 

Car cet axe de modernisation est créateur d’emplois, de richesses et de promotion sociale.


Il faut en effet créer ses nouveaux outils de production et la France fait montre d’un savoir dans de nombreux domaines et dont l’activité des entreprises est actuellement dopées par l’export. Il faut également les entretenir, assurer leur maintenance et leur disponibilité. Autant d’emplois qui requiert des savoir faire et des compétences à haute valeur ajouté, qui vont du technicien à l’ingénieur.

 

Certaines entreprises ont déjà pris le chemin inverse comme Smoby ou Rossignol et beaucoup ne se sont pas laissé tenter par des profits éphémères.

 

Il nous faut revaloriser les filières techniques, allant du BAC PRO aux Écoles d’ingénieur, investir dans les filières de l’apprentissage à condition qu’elles soient considérées comme la voie de l’excellence et où l’on y envoie les meilleurs de nos étudiants.

 

Il n’est pas possible pour une société avec une telle démographie, et qui parie sur sa jeunesse de se satisfaire de la fuite de nos meilleurs potentiels à l’étranger après avoir autant investi sur leur formation. Certes toutes les expériences à l’étranger sont un atout mais elles doivent rester des expériences…

 

Comme le disait Jean Boissonnat « Dans un monde qui change, il faut changer pour rester soi-même ».

 

Il est donc urgent de laisser à nos industries les moyens d’investir et de leur témoigner de notre confiance et de notre intérêt dans leur mission pour construire avec elles un avenir durable.

 

L’Education nationale doit également savoir parler des métiers et des débouchés offert dans l’industrie. Aussi si les élèves de troisièmes doivent faire un stage en entreprise, il est urgent que tous nos enseignants fassent un passage obligatoire dans l’entreprise.

 

Sébastien Eychenne

Responsable Jeunes Actifs 5e circonscription

Adjoint au maire de Nogent-sur-Marne

Partager cet article

Repost 0
Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article

commentaires