Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

get-attachment

Recherche

Présentation

Etre Jeunes Actifs dans le Val-de-Marne, c’est porter un regard nouveau sur les dossiers qui conditionnent l’avenir de notre département, et plus largement l’avenir de la France et de l’Europe parce qu’il convient parfois de changer d’échelle, de perspective sur les problèmes de notre société pour trouver des solutions, explorer de nouvelles contrées et assurer leur mise en œuvre avec de nouvelles méthodes.

C’est une manière radicalement différente de faire de la politique que nous souhaitons fonder ensemble ; une pratique politique où l’émetteur d’une idée cesse d’être jugé en fonction de son âge ou de sa classe sociale, mais en fonction de sa pertinence.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe UMP 94

Responsable des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Trombinoscope

trombi JA der

15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 10:28

Retraite : Les jeunes générations

disent non au «poker menteur» du Parti Socialiste

et du Gouvernement !


portrait 132Les jeunes générations sont les victimes désignées de la partie de «poker menteur» que s’apprêtent à nous imposer François Hollande, Jean-Marc Ayrault et le Parti Socialiste !


Dans la torpeur de la période estivale, profitant d’un calendrier qu’il a lui même arrêté - calendrier qui exclut de fait un vrai débat public - le Président de la République et son Gouvernement, aveuglement soutenu par Harlem Désir, Secrétaire national du PS, s’apprêtent à asséner aux Français un discours mensonger selon lequel «l’heure est grave aussi nous sommes contraints de financer le régime de retraite par des impôts et des cotisations d’entreprises pour pallier les trous de financement dus aux gouvernements de Droite qui ont laissé le système dériver».


Tout ceci est rigoureusement faux !


Je rappellerai que c’est au contraire la Droite qui a mis en place en 1993 avec Balladur, en 2003 avec Fillon et en 2010 avec Sarkozy, les réformes successives.

 

Certes on peut considérer que les mesures prises n’ont pas été assez loin mais elles ont permis d’éviter l’implosion financière du système jusqu’à ce jour.


A l’inverse, Lionel Jospin, alors Premier ministre, ligoté par Mitterrand et Hollande (alors Secrétaire national du PS) s’est bien gardé d’agir malgré l’insistance de Michel Rocard, seul socialiste qui se soit préoccupé de ce sujet brûlant après avoir vu se profiler l’obstacle démographique lié au baby-boom dès 1988…


Le problème des retraites est un sujet trop sérieux pour le laisser aux seules mains des socialistes français et de leurs dirigeants, tétanisés par les conséquences électorales qu’engendrerait une réforme ambitieuse et courageuse du régime des retraites dont ne veut ni son électorat de base que constituent les bataillons de fonctionnaires, ni son aile Gauche selon laquelle «rien ne justifie socialement, économiquement et financièrement d’en demander plus aujourd’hui».


Prenons garde à la politique de l’autruche chère à François Hollande et sa caisse à outils miraculeuse alimentée, d’abord par la méthode Coué et aujourd’hui par un mélange de «Candide ou l’Optimisme» de Voltaire et d’«Alice au pays des merveilles» !


Oui, il existe d’autres pistes que le matraquage fiscal et la multiplication des prélèvements obligatoires comme le souligne le rapport Moreau rendu récemment au Premier ministre, de la remise en chantier de l’âge de la retraite et de la durée de cotisation, en passant par le rapprochement des critères des régimes public et privé, sans parler des régimes spéciaux.

 

Le remède des réformettes que s’apprête à annoncer Jean-Marc Ayrault au sortir de l’été va être pire que le mal. Le problème de l’avenir des régimes de retraire restera entier et sera remisé à plus tard, héritage empoisonné transmis à notre génération et à celles qui nous suivent.

 

L’heure est pourtant grave comme en atteste la décision de la Commission européenne qui a décidé d’ouvrir un débat public dans toute l’Europe sur la façon de garantir des retraites adéquates, viables et sûres et sur la manière dont l’Union européenne peut soutenir au mieux les efforts nationaux accomplis en ce sens.

 

La France ne peut pas faire l’économie d’un vaste débat public sur ce dossier ne serait-ce par respect vis-à-vis des générations qui voient leur garantie de retraite par répartition fondre comme neige au soleil de l’été !

 

Nous devons nous mobiliser pour faire entendre les exigences citoyennes des Français sur les retraites et ainsi créer un vaste courant d’opinion qui affirme que d’autres solutions sont possibles que l’impôt encore, l’impôt toujours.

 

Céline Martin

Secrétaire départemental adjoint UMP 94

Responsable départemental Jeunes Actifs 94

Adjoint au maire de Vincennes

Partager cet article

Repost 0
Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article

commentaires

Justin1476 16/08/2013 18:28

Les médias en tous genres distillent quotidiennement en nous la nécessaire réforme de la retraite parce que "l'Etat n'a plus d'argent". Vrai ou faux ? (et d'ailleurs, peut-on le vérifier ? ). En
tous les cas, on s'aperçoit que même en ayant créé des taxes supplémentaires comme la csg et la crds , en ayant également augmenté certains impôts indirects, il paraît que la France ne peut plus
payer la retraite des Français. Pendant ce temps, des grosses fortunes (dont le patrimoine a considérablement augmenté en ces temps de crise) continuent à investir à l'étranger et à défiscaliser à
fond tous leurs investissements. Ces gens-là ne sont évidemment pas concernés par la réforme des retraites, ni par la notion même de la retraite.

Racell 16/08/2013 10:37

encore un impot de plus..et que voulez vous qu'ils trouvent de nouveau !!ces rigolos minables incapables de gérer correctement observez la Corrèze !!!!oui l'économie va crever avec tous ses impots
ce millefeuille dont ils n'ont pas le courage de supprimer des strats qui nous coutent si chers toutes ces collectivités qui se servent avec les jetons de présence de X.....commissions et titres
empoulés qui vont avec ....je crois rever ceux qui ont voté pour cette bande de rigolos qui ne sont en grande majorité que des fonctionnaires des profs enseignants tout juste bon à râler ......et
tous ces régime spéciaux dont Ayrault et Hollande n'auront pas le courage de toucher pour la réforme des retraites;; CELA SUFFIT MARRE DES CES PERSONNAGES BON A RIEN ....DEMAGOGUES MAGOUILLEURS
MENTEURS ET INCAPAB LES DU VENT !!!!! bien sur avec une hausse de la CSG le privé et les retraités ras le bol alors on fait quoi on se réveille!!!!!!!!

Sarah 16/08/2013 08:19

les caisses sont vides mais ON VA AUGMENTER LES FONCTIONNAIRES ...

Roméo 16/08/2013 08:19

l'allongement de la durée de vie rend obligatoire le recul de l'âge de la retraite ! C'est mathématique et inéluctable. Tous les pays comparables à la France l'ont compris et admis...

marc 15/08/2013 22:04

venez faire mon boulot de fonctionnaire ! Je travaille de nuit, de jour, des semaines de 60 h pour remplacer les collègues, les 3/8, les dimanches, les jours fériés ! Vous faites quoi pour Noël ?
Moi je bosse !