Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

get-attachment

Recherche

Présentation

Etre Jeunes Actifs dans le Val-de-Marne, c’est porter un regard nouveau sur les dossiers qui conditionnent l’avenir de notre département, et plus largement l’avenir de la France et de l’Europe parce qu’il convient parfois de changer d’échelle, de perspective sur les problèmes de notre société pour trouver des solutions, explorer de nouvelles contrées et assurer leur mise en œuvre avec de nouvelles méthodes.

C’est une manière radicalement différente de faire de la politique que nous souhaitons fonder ensemble ; une pratique politique où l’émetteur d’une idée cesse d’être jugé en fonction de son âge ou de sa classe sociale, mais en fonction de sa pertinence.

 

Céline Martin

Secrétaire départementale adjointe UMP 94

Responsable des Jeunes Actifs 94

Adjointe au maire de Vincennes

Trombinoscope

trombi JA der

27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 19:08

Epargne : le Gouvernement recule

face à la colère des épargnants

 

7655223186 e0ddc30e83 z

 

Le gouvernement a finalement décidé d'écarter les PEL et l'épargne salariale de l'alourdissement des prélèvements sociaux, après une demande en ce sens émanant de la majorité.

 

Le gouvernement veut "épargner les patrimoines moyens et modestes". Les plans d'épargne logement (PEL), les plans d'épargne en actions (PEA) et l'épargne salariale ne seront finalement pas touchés par la hausse du taux de prélèvements sociaux. "Seule l'assurance-vie demeurera concernée", annonce Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, ce matin dans le Journal du Dimanche.


Les députés ont voté en première lecture mercredi le texte prévoyant un taux unique de prélèvement à 15,5% sur les revenus générés par certains produits d'épargne. Mais mesure, devant contribuer au financement de la Sécurité sociale, a soulevé une bronca des associations d'épargnants, de l'opposition et d'une partie de la majorité.


Une mesure qui risquait d'affecter les plus modestes


Plusieurs voix ont dénoncé une hausse de la taxation sur des produits d'épargne populaire, prisés de la classe moyenne et des foyers modestes. Vendredi, le député socialiste Gérard Bapt, rapporteur du texte, a demandé lui-même au gouvernement d'écarter les PEL et l'épargne salariale de la mesure.


Face à cette levée de boucliers (voir article précédent sur ce blog), Matignon a fini par évoquer samedi des "améliorations" possibles. Le projet de loi sera finalement amendé, explique ce matin Bernard Cazeneuve. "Nous entendons donc les inquiétudes et nous voulons, en lien avec la majorité, y mettre un terme", déclare le ministre dans le JDD.  Il précise par ailleurs qu'un "dispositif global, modernisé et stabilisé" de réforme de l'assurance-vie sera présenté en projet de loi de finances rectificative.

Partager cet article

Repost 0
Published by umpjeunesactifs94
commenter cet article

commentaires